Sauveteur Secouriste du Travail

Nous devrions tous être capables de réagir en cas d’accident survenu dans le cadre du travail. Nous le savons, les premiers instants sont déterminants. Et pourtant, c’est bien souvent lorsqu’un accident arrive que l’on se sent impuissant, que l’on regrette de ne pas maîtriser les gestes qui sauvent. Qu’il s’agisse de nos collègues, des clients, fournisseurs ou toute autre personne, en pratiquant les premiers soins dans l’attente des pompiers, nous évitons souvent le pire. Encore faut-il avoir appris ces gestes et savoir les appliquer précisément.

Objectifs de la formation

  • Agir face à un accident ou une détresse physique avec ou sans matériel, seul ou en équipe
  • Assurer sa propre sécurité et celle des autres
  • Adapter son comportement en situation d’accident
  • Prévenir les risques.

Le Code du travail (Article R4224-15 et R4224-16) rend obligatoire la présence d’un membre du personnel ayant reçu l’instruction nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence. Cette formation est essentiellement pratique. Les explications du programme sont données pendant et à l’occasion de l’apprentissage des gestes.

Compétences visées

La formation s’adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour traiter les risques spécifiques de l’entreprise et de la profession.

  • Être capable de situer le cadre juridique de son intervention.
  • Être capable de reconnaître selon un ordre déterminé, sans s’exposer lui-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement.
  • Être capable de supprimer ou d’isoler le danger et/ou soustraire la victime au danger sans s’exposer lui-même.
  • Etre capable de réaliser une protection adaptée.
  • Être capable de repérer un ou plusieurs dangers lors d’une situation de travail afin d’éviter tout accident à venir.
  • Supprimer ou faire supprimer des dangers dans une situation de travail, dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention.

Pré-requis

Aucun pré-requis de diplôme ou de niveau de connaissance n’est requis. Le statut de salarié d’en

Public

Salarié ou travailleur non salarié d’une entreprise.

Démarche pédagogique

Petits groupes de professionnels ayant la même activité. Apports théoriques et approches pratiques avec mise en application des différentes techniques et gestes utiles. Utilisation de mannequins et de fiches pratiques sur les différents thèmes abordés (lexiques, scénarios).

Évaluation

L’évaluation est effectuée par le formateur de SST qui a réalisé la formation. Les critères d’évaluation utilisés sont ceux définis par l’INRS dans le référentiel de certification des Sauveteurs Secouristes du Travail et transcrits dans une grille de certification individuelle (document INRS) utilisée lors de chaque formation.

A l’issue de cette évaluation certificative, un certificat de Sauveteur Secouriste du Travail valable 24 mois est délivré au candidat qui a participé activement à l’ensemble de la formation et a fait l’objet d’une évaluation continue favorable de la part du ou des formateurs.

Prix

480 euros Net de TVA.
Une demande de prise en charge peut-être réalisée auprès de votre Organisme Paritaire Collecteur Agréé.

Contenu

1
    Protéger et prévenir
  • Connaître les principes de bases de la prévention
  • Identifier les risques mécaniques, de chute, d’écrasement,
  • Les risques électriques,
  • Les risques d’incendie et d'explosion,
  • Les risques liés aux atmosphères irrespirables
2
    Examiner la victime et déclencher l'alerte
  • Est-ce que la victime :
  • Saigne abondamment ?
  • S’étouffe ?
  • Répond aux questions et se plaint ?
  • Respire ?
3
    Alerter et Informer
  • Organisation des secours dans l’entreprise.
  • Organisation et mise en œuvre des secours publics.
  • Cas particulier : la sirène d’alerte à la population en cas de risques industriels majeurs.
  • Rendre compte sur les dangers identifiés et sur les actions mises en œuvre à son responsable hiérarchique et/ou aux personnes chargées de prévention dans l’entreprise.
4
    SECOURIR : La victime saigne abondamment :
  • compression manuelle directe,
  • pose d’un tampon relais
  • pose d’un pansement compressif,
5
    SECOURIR : La victime s’étouffe :
  • claques dans le dos (adulte, enfant et nourrisson)
  • compressions abdominales (méthode de Heimlich) chez adulte et l’enfant
  • compression thoracique (chez le nourrisson)
6
    SECOURIR : La victime répond, elle se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux :
  • mettre au repos
  • reconnaître, apprécier et transmettre au médecin régulateur du SAMU (15) les signes d’un malaise, pour avis médical.
7
    SECOURIR : La victime présente des brûlures provoquées par :
  • le feu ou la chaleur : arroser pour éteindre et refroidir,
  • des substances chimiques : arroser abondamment pour diluer et refroidir.
8
    SECOURIR : La victime parle mais ne peut effectuer certains mouvements :
  • Quels que soient les signes, agir comme s'il y avait fracture, éviter de déplacer et respecter les déformations éventuelles.
9
    SECOURIR : La victime répond, présente des plaies :
  • plaie grave de l’abdomen : position d’attente couchée jambes repliées
  • plaie grave du thorax : position demi-assise
  • section de membre : conditionner le segment de membre
  • plaie à l’œil : position d’attente à plat dos, tête calée
  • plaie simple : nettoyer la plaie
10
    SECOURIR : La victime ne répond pas, elle respire :
  • libération des voies aériennes,
  • mise sur le côté, PLS (position latérale de sécurité)
  • retournement d’une victime inconsciente à plat ventre
  • surveiller la conscience et la respiration jusqu’à l’arrivée des secours médicalisés.
11
    SECOURIR : La victime ne répond pas, elle ne respire pas :
  • Réanimation Cardio Pulmonaire (R.C.P) pour un adulte, un enfant ou un nourrisson.
  • Utilisation du défibrillateur automatique externe (DAE) pour l’adulte et l’enfant.
12
    RISQUES SPECIFIQUES
  • Tout risque qui nécessite de la part du SST une conduite à tenir complémentaire ou différente de celle qui est enseignée dans sa formation de base. L’avis et la participation du médecin du travail dans ce domaine est particulièrement important.
13
    MAINTIEN ET ACTUALISATION DES COMPÉTENCES
  • Pour conserver la validation de sa carte SST, le sauveteur secouriste du travail devra suivre tous les deux ans une formation de maintien et d’actualisation des compétences. Toutefois il appartient à l’entreprise qui le souhaite de mettre en place une formation de maintien et d’actualisation des compétences plus fréquente.
14
    SST et PSC1
  • Le titulaire du certificat de sauveteur-secourisme du travail, à jour dans son obligation de formation de maintien et d’actualisation des compétences , est réputé détenir l’unité d’enseignement « Prévention et secours civique de niveau 1 (PSC 1) » conformément à l’arrêté du 5 décembre 2002.
Apprendre les gestes qui sauvent.

Dates et horaires

Les 18 et 19 Septembre 2017 : THONON-LES-BAINS

Lundi et Mardi

09 h - 17 h

Les 25 et 26 Septembre 2017 : VALENCIENNES

Lundi et Mardi

09 h - 17 h

Présentiel

Hôtel à définir

Je réserve

Partager

Réserver la formation Sauveteur Secouriste du Travail

 M MMe

Spécialisé dans les formations autour du bien-être, des loisirs, de l'hébergement et de la restauration, Atis propose sur l'ensemble du territoire Français des actions de formations courtes pouvant être suivies en présentiel ou à distance.

© Copyright atis 2017 - All right reserved