L’atelier pratique comme outil de développement touristique

Il est désormais de plus en plus courant pour les Maisons d’Hôtes de se différencier de la concurrence en proposant des produits et/ou des activités innovantes durant le séjour, qu’il s’agisse d’œnotourisme, de prestations « bien-être », d’ateliers cuisine… Par ailleurs, le « home made » est très à la mode actuellement – aussi bien pour fabriquer ses propres cosmétiques ou savons que ses produits d’entretien. Aussi, certaines structures ont saisi cette opportunité en combinant les ressources et les savoir-faire locaux afin d’identifier les produits ou prestations à mettre en place au sein de leur structure.
Cette formation, ancrée sur un exemple de « Home Made », permettra de comprendre la démarche de gestion de projet et d’intégrer le contexte réglementaire, technique et juridique propre à l’activité choisie.

Objectifs de la formation

  • Se différencier de la concurrence en proposant des produits et/ou des activités innovantes à sa clientèle durant le séjour.
  • Utiliser les ressources locales et les savoir-faire afin d’identifier les produits ou prestations à mettre en place.
  • Comprendre la démarche de gestion de projet intégrant le contexte réglementaire et juridique propre à l’activité choisie.
  • Appréhender le référentiel et les documents afférents à la mise en œuvre d’une activité au sein de sa structure d’hébergement touristique.

Compétences visées

La formation s’adresse à un groupe de 5 à 14 personnes et sa durée est de 20 heures.

  • Être capable de mettre en place une activité originale et naturelle au sein de sa structure.
  • Être capable de proposer à sa clientèle des produits ou prestations respectant la réglementation en vigueur.
  • Être capable de maîtriser la législation en vigueur et les étapes de mise en place (exemple : déclaration ANSM si production et vente de produits cosmétiques naturels (savons…), réalisation d’un DIP (Dossier d’Information Produit, Respect des contraintes de conditionnement, d’étiquetage, de conservation…).

Pré-requis

La durée de la formation est de 20 heures.

Aucun pré-requis de diplôme ou de niveau de connaissance n’est requis.

Public

Propriétaires ou responsables de chambres d’hôtes, gîtes de France, maisons de charme…

Démarche pédagogique

Apport théorique et mises en situation dans les conditions réelles de travail grâce à l’utilisation d’une plateforme collaborative dédiée. Fiches pratiques sur les différents thèmes abordés. Mises en situation avec partage des ressentis et points d’amélioration à mettre en place.

Évaluation

L’évaluation de fin de formation est effectuée par le formateur qui a réalisé la formation. Les critères d’évaluation sont définis par Atis en fonction des compétences visées ci-dessus. Chaque formation fait l’objet d’une validation intermédiaire ainsi qu’en fin de formation. Ces validations peuvent être faites sous forme de QCM ou simplement à l’oral lors d’une séance.

A l’issue de l’évaluation de fin de formation, Atis certifie que le stagiaire a bien acquis les connaissances proposées lors de la formation et lui remet son certificat de fin de stage.

Enfin, un questionnaire de satisfaction est remis au stagiaire afin qu’il évalue la qualité de la prestation proposée. Ce questionnaire fait l’objet d’un échange avec l’animatrice pédagogique.

Prix

Nous contacter au 05 53 53 53 07 – Référente Julie Gao
Une demande de prise en charge peut-être réalisée auprès de votre Opérateur de Compétences (OPCO).

Contenu

1

Mettre en place et proposer un atelier « DIY » a destination de sa clientèle

  • Inventaire des activités en lien avec les ressources locales et évaluation des contraintes légales.
  • Étude de cas : Exemple de mise en place d’un atelier lié à la réalisation de cosmétiques, produits ménagers, savons, produits bien-être à partir de plantes locales aux vertus cosmétiques.
  • Écoute et conseils personnalisés.
2

Suivi de l'étude de cas : inventorier les contraintes légales (santé...), techniques et logistiques liées à la fabrication de cosmétiques et produits naturels bio

  • Étapes à suivre : Élaborer, tester, améliorer, mettre à disposition, commercialiser les produits, mettre en place les ateliers.
  • Éléments à prendre en compte pour l’élaboration :
    • ◦ Le cadre légal (ex : Connaître et respecter les bonnes pratiques de fabrication (BPF norme AFNOR), technique et logistique.
        ◦ La peau : Physiologie et rôle – Les différents types de peaux – Besoin et impact du produit sur la peau.
          ◦ L’Analyse sensorielle des produits : Utilité et caractéristiques du produit cosmétique.
            ◦ L’acquisition d’une démarche formulateur rigoureuse.
              ◦ Les matière premières : corps gras, extrait végétaux, additifs, cires…
                ◦ Les techniques d’élaboration d’un produit cosmétique et d’un produit ménager naturel
              • Mise en pratique :
                • ◦ Fabriquer des produits ménagers (propriétés des différents ingrédients, les vinaigres aromatique - fabrication utilisation propriétés, les lessives maison et les assouplissants, le nettoyant multiusage, les pastilles WC).
                    ◦ Fabriquer des savons (Saponification à chaud et à froid, chimie de la saponification à froid et calculs de réduction de soude, les calculateurs en ligne, les différentes huiles saponifiables, les ajouts : pigments, huiles essentielles, agents de texture…, le processus, la trace, la lessive de soude et la soude caustique, diversité des savons et “mode semi-pro", polyvalence du savon, une base pour fabriquer ses autres produits d’entretien).
                      ◦ Fabriquer des cosmétiques (plantes aux vertus cosmétiques et propriétés, macérations solaires, hydrolats et huiles essentielles, préparation des baumes, préparation des émulsions, herboristerie, cadre légal).
                        ◦ Fabriquer des produits “bien être” (les anti piqures, antidouleurs musculaires, huiles de massages confort…, les infusions de plantes du jardin médicinal. Récolter, faire sécher, conditionner, shampoings solide, le savon relargué, le liniment oléocalcaire et/ou démaquillant, les boules effervescentes pour le bain).
                          ◦ Mettre en place son atelier (Optimiser son atelier, l’organiser et s’organiser, se fournir, faire des choix pertinents avec son public-cible, proposer des ateliers collectifs à ses hôtes, commercialiser son atelier à l’extérieur).
3

Étude de cas suite : mettre a disposition les produits naturels fait maison au sein de son établissement puis à la vente

  • Étude de la nomenclature INCI et de la législation inhérente à l’activité « fabrication – vente » de cosmétiques bio, règlement européen en vigueur n°12223/2009 (étapes de mise-en-place).
  • Commercialiser ses produits (Mixité, quelques pistes pour attirer un public élargi.
4

Proposer un atelier au sein de sa structure autour de la fabrication de produits naturels

  • Gestion de projet : Contraintes légales, structure de la proposition commerciale et communication différenciée.
En savoir plus

      Formation à distance

Référent Handicap
05 53 53 53 07

Dates et horaires

Du 14 au 18 Novembre 2022

Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi

De 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

-

Du 28 Novembre au 02 Décembre 2022

Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi

De 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

-

Du 23 au 27 Janvier 2023

Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi

De 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Disponible pour

Hébergement Touristique

Partager

Réserver la formation L’atelier pratique comme outil de développement touristique

MMMe